fbpx

Démotivation face au travail, fatigue persistante, tendance à l’isolement… Autant de signes qui doivent vous faire penser à un burn-out. Il n’est pas égal à la dépression, même s’il comporte des éléments dépressifs. Quels sont les moyens pour le traiter et le prévenir ? Découvrez !   

Burn-out : cela veut dire quoi ?

Le burn-out (en anglais) correspond tout simplement au syndrome d’épuisement professionnel. Il se caractérise par une fatigue intense au niveau physique ou mental. Aucun travailleur n’est à l’abri du burn-out. Cependant, selon une étude réalisée récemment, les agriculteurs seraient les personnes les plus touchées par ce syndrome d’épuisement émotionnel et psychique. Dans le corps médical, le burn-out fait le plus grand nombre de victimes parmi les médecins et les infirmiers. Les professeurs, les dirigeants d’entreprise, les artisans, les ouvriers… Le burn-out touche une variété de travailleurs.

Le sujet atteint de burn-out endure des souffrances souvent difficiles à supporter. Elles ne surviennent pas de manière subite. La fatigue va s’installer de façon progressive. En plus de la fatigue, le travailleur peut ressentir de l’anxiété ou une irritabilité. Notons aussi les troubles du sommeil, digestifs et des douleurs physiques. Ces différents signes ne doivent pas être pris à la légère. Si vous consultez tôt, vous vous donnez les chances d’en sortir rapidement. Sur le plan social, le burn-out peut entraîner une détérioration des relations (famille ou collègues). Bien sûr, on peut sortir de ce cercle infernal, car il existe plusieurs moyens efficaces.

Traitement du burn-out

Tout d’abord, un arrêt de travail est nécessaire. En effet, il faut éloigner le patient de tous les éléments qui induisent la fatigue et le stress chronique. Où trouver de l’aide ? Vous pouvez trouver de l’aide auprès de votre médecin du travail ou d’un généraliste traitant. Il pourra vous prescrire des antidépresseurs ou des anxiolytiques. Vous pouvez aussi consulter un psychiatre quand ça va mal. Ce spécialiste est habilité à délivrer des médicaments sur ordonnance. On trouve sur le marché des anxiolytiques naturels. Toutefois, ces médicaments ne devraient pas être pris sur une longue période. Un psychologue est en mesure d’apporter une aide précieuse.

D’un autre côté, une prise en charge en psychothérapie peut être envisagée. Cette discipline est présentée comme un ensemble de techniques censé soigner ou aider à résoudre les problèmes comportementaux. En ce qui concerne le burn-out, le malade peut opter pour une thérapie comportementale cognitive. Il faut préciser que cette thérapie est issue du béhaviorisme dont elle applique les principes.

Comment prévenir le burn-out ?

Le stress chronique est considéré comme le principal responsable du burn-out. Si vous désirez prévenir l’épuisement professionnel, il va falloir apprendre à gérer votre stress au quotidien. Il y a tellement de situations stressantes dans le monde du travail. Vous parviendrez à affronter les situations les plus stressantes en faisant de la relaxation ou du yoga. De plus, n’hésitez pas à consulter un spécialiste des thérapies comportementales et cognitives afin d’apprendre à affronter progressivement les situations. Par ailleurs, un psychanalyste saura vous dire d’où vient votre anxiété.