fbpx

Que sont les Champs Biologiques (ou Biofield) ?

22 mai 2022
j

Auteur: Umuntu Blog

Le biofield est la bulle subtile que chaque être vivant a autour de lui, et ses composants sont encore en train d’être dévoilés. C’est une bulle qui va au-delà de notre peau, comme le champ magnétique de n’importe quel aimant. L’élément le plus évident du bio-champ est le facteur électromagnétique, qui est le plus facile à mesurer. Les autres sont des éléments sournois que la technologie moderne rattrape afin d’obtenir des mesures fiables.

C’est pourquoi l’interprétation du biochamp est un concept évolutif, notamment parce que les sciences de la santé l’ont reporté pendant un certain temps. Comme le dit Igor Jerman : En physique, le concept inclusif du champ a été utilisé il y a des siècles avec un grand profit scientifique, tandis que dans les sciences de la vie, nous attendons toujours un terme similaire universellement acceptable.

Néanmoins, les études de biofield sont en augmentation, et dans cet article, je compile quelques définitions de biofield, apportées par des référents scientifiques dans ce domaine, comme le Dr Shamini Jain.

NATIONAL INSTITUTES OF HEALTH, USA : création du Bureau de la médecine alternative

En 1992, les Instituts nationaux de la santé des États-Unis ont créé le Bureau de la médecine alternative, afin de faciliter l’étude et l’évaluation des pratiques médicales complémentaires et alternatives et de diffuser les informations qui en résultent au public. La même année, cette branche a organisé une conférence avec la participation de praticiens et de chercheurs en médecine complémentaire et alternative.

Ce comité a inventé le terme biofield avec la description suivante : un champ sans masse, pas nécessairement électromagnétique, qui entoure et imprègne les corps vivants et affecte le corps. Il est possible qu’il soit lié au Qi.

Le comité a également déterminé que des pratiques telles que le Reiki, la guérison Pranic, le Johrei, le toucher de guérison, le qigong et le toucher thérapeutique, étaient classées comme des thérapies Biofield.

Personnellement, j’aime le fait qu’ils aient relié le biofield à ce que les systèmes de santé orientaux connaissent sous le nom de Qi (aussi Chi, ou Prana), ce qui peut être considéré comme un premier pas vers l’intégration entre les connaissances médicales orientales et occidentales.

DR. BEVERLY RUBIK : auto-organisation et biorégulation

Le Dr Beverly Rubik faisait partie des praticiens et des chercheurs du comité de 1992. Ses connaissances et son expertise dans ce domaine sont très précieuses.

En 2002, le Dr Rubik publie un article dans lequel elle définit le biofield comme le champ électromagnétique dynamique complexe endogène résultant de la superposition des champs électromagnétiques des composants de l’organisme que l’on propose d’impliquer dans l’auto-organisation et la biorégulation des organismes.

La contribution du Dr Rubik ajoute au biofield (auto-organisation et biorégulation) un nouvel ensemble de propriétés qui ont un lien direct avec le bien-être et la santé en général.

LE DR. SHAMINI JAIN : un champ d’énergie et d’information

Le Dr Shamini Jain est le fondateur et le directeur de la Consciousness and Healing Initiative (CHI), et une grande référence en matière d’analyse scientifique et de publication de sujets liés au domaine biologique.

Je présenterai quelques définitions tirées de deux articles différents, tous deux datant de 2015. Dans le premier, le Dr Jain décrit le biofield comme un champ d’énergie et d’information, à la fois putatif et subtil, qui régule la fonction homodynamique des organismes vivants et peut jouer un rôle important dans la compréhension et l’orientation des processus de santé.

Dans l’autre article, elle élargit la définition donnée par les NIH et ajoute les caractéristiques suivantes : un champ généré de façon endogène, qui peut jouer un rôle important dans les processus de transfert d’informations qui contribuent à l’état de bien-être mental, émotionnel, physique et spirituel d’un individu.

Prenant en considération le fait que les deux articles ont des collaborateurs différents, certains des collègues du premier article sont le Dr David Muesham et le Dr Deepak Chopra ; et certains collègues du second, sont le Dr Richard Hammerschlag, qui joue un rôle clé au sein du CHI, et Cassandra Vieten (présidente de l’Institut des sciences poétiques). Les définitions doivent donc être considérées comme des engagements collectifs différents, avec des perspectives différentes.

Il est intéressant de voir comment ces définitions impliquent que le champ électromagnétique pourrait n’être qu’une partie de l’ensemble du bio-champ, ce qui fait évoluer clairement le concept. Parmi ces deux interprétations, la phrase que j’aime le plus dans cet article est la suivante : le champ biologique régule la fonction homodynamique des organismes vivants. Cette seule phrase est précise, simple et incroyablement élégante.

Je ressens le besoin d’inclure une brève parenthèse pour le terme « homéodynamique », et le Dictionnaire médical libre le définit comme l’interdépendance en constante évolution des composants du corps, tout en maintenant un équilibre global. Si vous voulez en savoir plus sur l’homéodynamique, cliquez ici.

DR. DAVID MUESHAM : un principe d’organisation

Toujours en 2015, le Dr Muesham a publié An Overview of Biofield Devices, où lui et ses collègues donnent la perception suivante de ce qu’est un biofield : un principe d’organisation du flux d’informations dynamique qui régule la fonction biologique et l’homéostasie.

Cette interprétation est précise et simple, et le Dr Muesham et ses collègues développent ce concept au point d’impliquer que lorsque les biochamps interagissent, il se produit une combinaison de forces électromagnétiques et de champs quantiques, qui affectent l’activité biologique.

Ces autres forces sont des champs électromagnétiques non classiques, dont les principaux contributeurs sont Fröhlich et Popp, et seront abordés dans de prochains articles.

 

CONCLUSION

Le premier principe consensuel et officiel du biochamp n’a pas établi de relation directe avec une quelconque force électromagnétique. Par la suite, le champ électromagnétique humain a été déterminé comme une partie primordiale de celui-ci, et les dernières définitions incluent également d’autres forces et champs, comme les champs électromagnétiques non classiques et l’inclusion très importante des champs quantiques.

La mise à jour de ces connaissances nous a amenés au point qu’aujourd’hui le biochamp est fortement lié à l’homodynamique et aux processus de transfert d’informations, qui déterminent en fin de compte le bien-être.

Tôt ou tard, nous finirons par nous dire : alors, comment est votre biofield aujourd’hui ?

 

Articles Similaires

Lithothérapie: comment bien choisir sa pierre ?

Lithothérapie: comment bien choisir sa pierre ?

La lithothérapie est une approche holistique de la santé qui est apparue officiellement au début du XXe siècle, même si l’utilisation des pierres est bien plus ancienne dans les médecines traditionnelles. Cette médecine douce utilise plusieurs techniques en se basant notamment sur l’influence des énergies bienfaitrices des pierres.

Comment améliorer votre vie personnelle avec le reïki ?

Comment améliorer votre vie personnelle avec le reïki ?

La vie personnelle est souvent tumultueuse. Amour, enfants, loisirs,travail, maison, il est parfois difficile de tout concilier et de ne pas s'oublier. Avant que la sensation de perdre le contrôle ne submerge, il est des solutions à mettre en œuvre. Parmi elles, le...

Pin It on Pinterest

Share This