fbpx

La Blessure

Les situations de crises parfois extrêmes dans nos relations à nous-même et à l’autre nous rappellent à notre blessure d’enfance. Cette blessure nous parle d’un âge de l’enfance où notre intégrité, notre survie, notre sécurité fut menacée. Pour être accepté par notre famille, par la société, nous avons dépensé beaucoup d’énergie à la nier, à la cacher par peur de la revivre et nous avons créé un masque pour nous en défendre, créant le contraire … nous nous sommes très souvent reblessés, et nous avons blessé les autres.

Nos moyens de défenses employés pour ne pas revivre notre blessure sont multiples: la fuite, l’agression, le contrôle, la manipulation… coincés dans le triangle infernal de la Victime, du Sauveur et du Bourreau, des rôles que nous jouons avec beaucoup de plaisir.

Mémoire de blessure d’enfance

Notre corps, notre être, notre âme ont gardé tout cela en mémoire. Les crises, la souffrance (physique, émotionnelle, psychologique, spirituelle), sont des vibrations émanant de notre blessure d’enfance pour nous ramener à qui nous sommes vraiment, au contraire du masque. Les douleurs semblent persister dans les mêmes régions du corps, les situations conflictuelles se répètent souvent avec les mêmes scénarios, nous revivons nos drames comme une fatalité, sans avoir de prise sur ceux-ci.

L’exploration de notre blessure aide l’adulte que nous sommes devenus à changer les conclusions erronées que notre “petit enfant blessé” a élaborées lorsqu’il dut y faire face pour la première fois. Nous avons désormais la capacité de tendre la main à cet enfant perdu, apeuré, trahi, emprisonné…

En thérapie énergétique nous abordons la blessure dans sa globalité (on parle de soins holistiques). Quand “ça fait mal”, ça touche le corps, le coeur et l’esprit, ce sont tous ces aspects que nous explorons ensemble.

Les articles qui suivront seront consacrés aux cinq blessures majeures de l’enfance et aux structures caractériologiques associées : les blessures de rejet (structure schizoïde), d’abandon (structure orale), d’invasion et d’humiliation (structure masochiste), de trahison (structure psychopathe) et de non reconnaissance de la sexualité/essence de l’enfant (structure rigide).

Auteur : Frédéric Franc
9, Avenue Molière, 1190 Bruxelles (Forest)
(Tram 51 – Altitude 100, Trams 3 et 4 – Albert ou Berkendael, Bus 48 – Molière-Longchamp)

Vous pouvez me contacter par email (frederic.franc.ff@gmail.com) ou par téléphone ( +32 (0)494 137 829).
Séance via Skype: paiement par PayPal ou par virement bancaire avant le rendez-vous, je vous communique mes coordonnées bancaires par email ou texto (sms)

Bibliographie:
Barbara Ann Brennan, le Pouvoir bénéfique des mains, Paris, 1993.
Laurie A. Keene, Awakening to the truth of who you are, USA, 2017