fbpx

La luminothérapie

Notre santé dépend aussi de la luminosité. Évitez les symptômes liés au manque de lumière du jour, vous pouvez faire appel à la luminothérapie. Tour d’horizon sur la thérapie qui aide à combattre la dépression saisonnière.

C’est quoi la luminothérapie ?

Pour faire plus simple, on dira que la luminothérapie est la thérapie qui utilise la lumière pour venir à bout de certains maux. Cette médecine douce a un effet positif sur la production de la mélatonine (hormone du sommeil). Les spécialistes utilisent des lampes de luminothérapie pour les traitements. La lumière produite par les lampes aide à lutter contre le dérèglement de l’horloge biologique de l’organisme et ses conséquences comme la dépression saisonnière. Au cours d’une séance de luminothérapie, le patient est exposé à une source de lumière artificielle. En fait, les scientifiques ont su reproduire la lumière du soleil. Toutefois, les lampes de luminothérapie ne reproduisent pas ses effets néfastes. Vous n’avez rien à craindre face à une lampe de luminothérapie.

Un remède à de nombreux bobos

La luminothérapie va donc consister à l’exposition à une lumière artificielle. Elle peut être un remède intéressant contre différentes pathologies. En quelques séances, elle peut régler le problème de la dépression saisonnière ou venir à bout du baby-blues. Elle peut aussi faire disparaître les troubles du sommeil ou les insomnies. La luminothérapie soulage les syndromes prémenstruels. Des pathologies cutanées, troubles du comportement alimentaire, pathologies neurologie… Les domaines d’action de la luminothérapie sont variés. Par ailleurs, elle permet de mieux supporter le décalage horaire (pilotes, personnel navigant, travailleurs de nuit). L’exposition à la lumière de luminothérapie et l’exercice sont des moyens efficaces pour s’adapter à ces nouveaux horaires. Enfin, il faut savoir que la luminothérapie s’avère efficace contre les troubles dus au manque de soleil.

Prudence, car cette thérapie est contre-indiquée aux personnes prenant un médicament photosensibilisant et celles souffrant d’une maladie psychiatrique. Il faut aussi éviter les séances de luminothérapie si vous souffrez d’une pathologie ophtalmologique (glaucome, cataracte).

A qui se confier ?

Le patient a un rôle à jouer. Il doit être capable de bien choisir son thérapeute. Plusieurs spécialistes sont habilités à réaliser des séances de luminothérapie. Vous pourrez profiter de ses bienfaits en rejoignant un naturopathe, un médecin, un neurologue ou un psychiatre. Vous préférez plutôt faire vos propres séances à domicile ? Dans ce cas, il est nécessaire d’acquérir votre propre lampe de luminothérapie. Elle remporte un succès indéniable, car elle est capable de traiter maintes affections. Cependant, les médecins recommandent l’utilisation de lampe certifiés. C’est pourquoi vous devez bien vous renseigner avant d’acheter une quelconque lampe. Il convient également de respecter les conditions d’exposition. Par exemple, il faut compter 30 minutes pour une lampe d’intensité 10.000 lux.

Pour un choix bénéfique de sa lampe de luminothérapie, il faut commencer par tenir compte de sa puissance. Vous ne savez pas quoi choisir ? Achetez une lampe 10000 lux ayant au moins 14 pouces. Plus la lampe de luminothérapie est puissante, moins sera le temps d’exposition. Préférez une lampe qui a été testée, c’est-à-dire respectant des normes spécifiques.