fbpx

Les drapeaux de prière : un porte-bonheur tibétain épatant

15 février 2020
j

Auteur: Blog Umuntu

Un texte de Cyril Gendarme

Les drapeaux de prière, c’est quoi en fait ?

Traditionnellement, les drapeaux de prière promeuvent des valeurs comme la paix, la compassion, la force et la sagesse.

Les prière (en fait, il s’agit de ce que nous appelons des mantras) qui sont écrites sur les drapeaux ne sont pas propagées par l’intermédiaire de quelque dieu que ce soit.

En réalité, les habitants de l’Himalaya pensent que c’est le vent lui-même qui permet à la magie de ce porte-bonheur tibétain de se répandre dans chaque recoin du monde.

Les drapeaux de prière se trouvent généralement par groupe de cinq, chacun ayant une couleur particulière.

Ces cinq couleurs sont le bleu, le blanc, le vert, le rouge et le jaune.

Elles représentent respectivement l’eau, le ciel, le vent, le feu et la terre.

L’association de ces cinq éléments est censée apporter une cohérence, et donc un harmonie, à ce porte-bonheur.

Il existe différents types de drapeaux de prière qui peuvent varier par leur forme, leur taille et même les mantras écrits dessus.

Comment un porte-bonheur peut répandre la paix, la compassion, la force et la sagesse ?

Les drapeaux de prière sont des symboles de bon augure qui contiennent des images de divinités, des mantras et des prières bouddhistes.

Traditionnellement, tous ces éléments sont censés apporter le bonheur, la paix, la prospérité, la bonne fortune, la santé et la victoire face aux obstacles et le bonheur… rien que ça.

Que nous y croyions ou pas, le fait est que les drapeaux de prière sont utilisé pour promouvoir la paix entre les hommes et ça, c’est indéniable.

Les prières inscrites sur les drapeaux de prière mettent presque toujours en avant des valeurs humaines de partage, de bien envers autrui et d’amour.

Les Tibétains croient en fait que ces messages sont comme « soufflés » par le vent et aident ainsi le cœur des hommes à choisir la bonne direction.

Lung-ta et Darchok : deux types de porte-bonheur tibétain

« Lung-Ta » est un mot tibétain qui signifie cheval du vent.

Le Lung Ta est un animal mythique qui est réputé pour porter en lui toutes les intentions mises dans les drapeaux de prière au moment de les accrocher (qu’elles soient bonnes au mauvaises d’ailleurs).

Lung ta designe aussi un modèle de drapeaux de forme carrée ou rectangulaire qui sont reliés entre eux le long de leur bord supérieur par une longue corde.

Lorsqu’il se présente sous cette forme, ce porte-bonheur tibétain s’accroche en diagonale de haut en bas.

Nous trouvons généralement des drapeaux Lung ta accrochés aux arbres, aux stupas perdues dans la montagne et aux corniches des monastères.

Le Darchok est plus ou moins identique à ce que nous venons de vous décrire, à cela près que les drapeaux ne sont pas reliés par une corde.

La structure du Darchok est rendu solide par une barre transversale métallique.

Il est donc le plus souvent planté au sol, là où il n’y a rien de suffisamment haut que pour accrocher des drapeaux de prière traditionnels.

C’est donc plus pour des raisons pratiques que spirituelles que ce type de drapeaux a vu le jour.

5 couleurs pour 5 éléments

Dans le bouddhisme tibétain, l’univers tout entier est divisé en 5 énergies de base, et dans le monde physique, elles se manifestent sous la forme du ciel, du vent, du feu, de l’eau et de la terre.

Toute vie sur Terre serait en fait composée de ces 5 éléments, et uniquement d’eux.

Certains bouddhistes prétendent que ces cinq pôles énergétiques peuvent être associées aux cinq formes du Bouddha, mais cela reste en cours de discussion de nos jours encore.

Quoi qu’il en soit, le fait est que les drapeaux de prière tentent eux aussi de respecter ce système naturel en associant chacun de ses drapeaux à une couleur représentant un élément bien précis.

SI vous voulez en apprendre plus sur les drapeaux de prière, voici un article qui vous présentera 16 faits étonnants.

Articles Similaires

Pourquoi chercher l’équilibre énergétique ?

Pourquoi chercher l’équilibre énergétique ?

Depuis plus de 2000 ans, la Chine, l’Inde, la Thaïlande et d’autres cultures utilisent la notion d’énergie pour entretenir la santé. La médecine traditionnelle chinoise considère que notre corps est parcouru de trajets d’énergie appelés les méridiens. Ces méridiens...

Quelles sont les différentes médecines naturelles ?

Quelles sont les différentes médecines naturelles ?

Les médecines naturelles regroupent un ensemble de méthodes thérapeutiques qui ont pour but de prévenir ou de soigner divers troubles de la santé en excluant totalement l’utilisation de produits pharmaceutiques dans leurs pratiques. Mais comment s’y retrouver et...

Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This