fbpx

La psychologie énergétique (Energy Psychology) fait référence à la branche de la psychologie moderne qui traite de la relation entre le système énergétique et les émotions, le comportement, la cognition, la santé. Elle est née de la rencontre entre la médecine traditionnelle chinoise et la psychothérapie. Elle est basée sur des dizaines de techniques psychiques (TRE, EFT, REMAP, TAT, etc.). Les plus utilisées sont l’EFT et la TAT. Ces techniques fonctionnent en misant sur les méridiens ou les chakras, l’objectif étant d’annuler les blocages ou les perturbations de l’énergie subtile du corps qui est à l’origine de plusieurs problèmes psychologiques.

Reconnues efficaces dans une large gamme de conditions psychologiques, elles sont utilisées pour améliorer la qualité de la vie et les performances des patients dans les domaines de la santé et du développement personnel. Les techniques de la psychologie énergétiques conviennent aux patients de toutes les générations, de l’enfant à l’adulte et peuvent être facilement combinées avec d’autres outils ou méthodes. Elles sont de deux ordres :

  • Les thérapies ou techniques énergétiques comme EFT, TFT, BSFF, Zensight, etc.
  • Les thérapies ou techniques par mouvement des yeux comme l’EMDR, L’EMO,etc.

Recherches probantes

Des recherches publiées récemment, semblent vouloir intégrer la psychologie énergétique aux Thérapies Cognitivo-Comportementales (TCC) de la troisième vague. En effet ces thérapies expliquent l’efficacité des outils et méthodes utilisées par une activation bifocale multisensorielle (Bifocal Multi Sensori Activation – BMSA) qui selon les études menées, permettrait de désensibiliser plus rapidement les mémoires traumatiques.

D’autres recherches associent la psychologie énergétique aux thérapies humanistes car ces dernières portent également leurs attentions sur l’humain, la présence, les notions de transfert et de contretransfert et sur les approches psychocorporelles.

Circulation globale de l’énergie

En Psychologie Energétique, on agit en stimulant ce que l’Orient appelle communément la « matrice vibratoire » (ou énergie vitale « Ki » – « Chi »). Le cerveau humain semble en effet neurologiquement câblé de telle sorte que de telles stimulations font purement et simplement cicatriser les blessures psychiques (David Feinstein, Fred P. Gallo, Bruce H. Lipton).

Comme mentionné plus haut, les méthodes de la psychologie énergétique agissent sur la circulation globale de l’énergie dans le corps mais aussi selon le besoin sur les chakras, les méridiens etc. Mais quel que soit la méthode utilisée, elles mettent toutes l’accent sur les ‘résistances’ du patient. Quand on parle de résistance il s’agit des racines émotionnelles qui constituent un frein pour l’avancement du traitement. L’on admet donc qu’elles cachent des déséquilibres énergétiques comme la désorganisation neurologique (DN) ou les inversions psychologique (IP) qui ne sont rien d’autres que des croyances négatives. La méthode du TAT, permet par exemple de faire disparaitre ces croyances.

Les thérapies neurologiques de la psychologie énergétique connaissent un grand succès en Europe depuis une vingtaine d’année pour les plus anciennes et depuis quelques années pour les nouvelles. Les études effectuées rapportent l’efficacité et la rapidité des résultats obtenus sur les patients.

Pourquoi un tel succès ?

Si ces thérapies ont autant de succès c’est tout simplement grâce à leur étonnante efficacité. En effet elles conduisent à une guérison profonde et sur le long terme et tout cela en un temps record. Prenons l’exemple de cette étude magistrale parue en avril 2007. Elle présente les résultats d’une expérience qui a duré 14 ans. Cette expérience portait sur 5000 patients. Parmi eux, 2500 furent traité avec les méthodes conventionnelles, c’est le groupe témoin. Les 2500 autres ont été traités grâce aux méthodes de la psychologie énergétique. Au bout de seulement 3 séances, 90% des patients du groupe test ont répondu positivement avec 76% qui montraient toujours des signes positifs un an après l’arrêt du traitement. Tandis que pour le groupe témoin il a fallu 15 séances pour arriver à 63% de réponses positives dont 51% sont restés stables jusqu’à un an après l’arrêt du traitement.

Confirmation par imagerie cérébrale et contrôle des neurotransmetteurs

L’Emotional Freedom Technique (EFT) de Gary Craig est une technique de la psychologie énergétique qui combine des stratégies cognitives avec la stimulation des points d’acupuncture spécifiques qui sont réputés pour agir sur le système électrochimique du cerveau.  Pour la mettre en œuvre il faut tapoter ces points d’acupunctures du bout des doigts. Le but c’est de changer le fondement neurochimique des pensées, des souvenirs, des émotions et des comportements. C’est une technique simple qui ne nécessite pas beaucoup de temps mais qui paradoxalement est douce. Elle est utilisable virtuellement sur tout. 5 minutes suffisent pour arriver à bout des émotions simples ou reliés à un événement unique et précis. Mais plusieurs séances sont requises lorsqu’il faut traiter des problèmes ramifiés comme des croyances négatives sur soi ou des traumas de l’enfance qui se sont produits pendant des années.

Dans quels cas utiliser l’EFT ?

L’EFT peut s’utiliser en auto-traitement ou en traitement assisté. Vous pouvez l’utiliser en auto-traitement pour oublier un souvenir douloureux, pour libérer votre système énergétique du stress qu’engendrent chez vous certains points de votre vie familiale, professionnelle ou amoureuse ou pour apaiser une émotion, une anxiété, une fatigue et même une douleur sur le moment.  Mais lorsque vous souffrez de réels traumatismes, vous devez absolument vous faire assister par un professionnel de la psychothérapie formé à l’EFT ou tout au moins à une autre technique de la psychologie énergétique. On parle de traumatisme réel quand le patient a subit un trouble majeur répété dans le temps. Il peut s’agir d’un accident de voiture, d’un abus sexuel dans l’enfance, de violences, de dévalorisation etc. Dès lors une partie de son psychisme peut rester comme bloqué par l’événement, dans le passé, quand bien même ses autres parts ont pu continuer à se construire intellectuellement et physiquement. Un simple élément  de la vie peut faire resurgir l’émotion liée à cet évènement. Le patient a alors tendance à réagir face à l’évènement du présent avec une intensité démesurée tout en reproduisant l’émotion du passé.

Pour finir, la psychologie énergétique sous ses divers courants, est en cours de reconnaissance par l’APA (American Psychological Association) grâce à l’ACEP (Association for Comprehensive Energy Psychology), qui fédère et certifie les praticiens en psychologie énergétique qui possèdent des compétences cliniques en la matière. Pour plus de renseignement sur les approches rendez-vous sur www.energypsy.org.